• Home
  • Information and Services
  • Agriculture
Agriculture et Alimentation
Maurice a, au fil des ans, modernisé le secteur agricole et alimentaire à travers la mise en place des programmes et projets prioritaires de recherche, de développement et de formation. Le Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI), créé en 2014, est l'un des organismes principaux qui a contribué à ce processus. Il opère sous l’égide du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire. Ses objectifs principaux sont de soutenir et de mettre en place des technologies appropriées pour la sécurité alimentaire et d'améliorer la compétitivité, la durabilité et l'équité des parties prenantes dans les chaînes de valeur agro-alimentaires. La division de la production animale du ministère, pour sa part, offre des services tels que des aliments pour animaux, des centres d'élevage de volaille et des services vétérinaires.
Les départements suivants sont sous la responsabilité du ministère de l'agriculture :

Le Food and Agricultural Research and Extension Institute
Le Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI) a été créé le 14 février 2014 en vertu de la FAREI ACT 2013 pour assumer les fonctions du Food and Agricultural Research Council (FARC) et l’Agricultural Research and Extension Unit (AREU). Il opère sous l'égide du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire. Cette restructuration fait partie du programme gouvernemental visant à réformer les organismes parapubliques du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire en vue d'améliorer le rapport coût-efficacité, la qualité des services et l'utilisation optimale des ressources humaines dans les deux organismes.

L’Institut a la responsabilité d’effectuer des recherches sur les cultures non-sucrière telles que l’élevage du bétail et la foresterie, et de fournir un service de vulgarisation aux agriculteurs de Maurice, y compris des îles éparses.
L’agro-industrie
Production agricole
Elevage du bétail
Les principaux services de cette division sont notamment :
o Faire de l'élevage une activité économique rentable grâce à l'introduction des meilleures et nouvelles technologies génétiques.
o Conseiller et partager des informations avec toutes les parties prenantes concernées par le développement de l'élevage.
Animaux (bien-être des animaux)
La Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) a été créée en vertu de l’Animal Welfare Act 2013, remplaçant la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA). La MSPCA a été fondée en 1958 dans le but de promouvoir la compassion et d'empêcher ou de réprimer la cruauté envers les animaux, de garantir la protection et la conservation des animaux dans un environnement humain.
En 2013, l’Animal Welfare Act a introduit un nouveau concept pour les propriétaires et les responsables des animaux domestiques. La MSAW est administrée par un conseil.

Les principaux objectifs du MSAW sont de :

• promouvoir le bien-être et le bon traitement des animaux; et
• prévenir la cruauté envers les animaux.

L’Animal Welfare Unit sous l’égide du ministère de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a également été mise en place pour traiter de questions telles que l’élevage illégal, la cruauté ou les mauvais traitements infligés aux animaux. Les inspecteurs de cette unité spécifique peuvent désormais donner des mises en demeure, des notifications et même des sanctions dans certains cas.
Small Farmers Welfare Fund
Les services principaux fournis par cette division sont comme suit :

De gérer et d’optimiser ses ressources financières en vue d’améliorer le bien-être social et économique des petits agriculteurs et de leurs familles ;
De mettre en place et développer des programmes et des projets, y compris des programmes pour les entreprises agro-alimentaires et des programmes de prêts ou autres formes d'assistance financière, visant à assurer le bien-être des petits agriculteurs et de leurs familles ;

De créer des fonds spéciaux pour gérer tout programme mis en place par le Conseil et recevoir des contributions ou d'autres sommes provenant de petits agriculteurs ou d'autres sources ;

D’effectuer tout autre activité qui semble être nécessaire et propice à la promotion du bien-être des petits agriculteurs en général.
Exploitation agricole
Agriculture bio
Dans son programme 2015-2019, le gouvernement a annoncé qu'il prendra l'une des mesures clés pour promouvoir l'agriculture biologique et la production organique. Le budget national 2015/16 préconise également que « l'agriculture biologique sera l'un des secteurs prioritaires dans le cadre du programme PME avec l'introduction d'un ensemble d'incitations appropriées ».

Le Plan stratégique 2016-2020 pour le secteur agro-alimentaire, l’élevage et la foresterie lancé par le ministère a également énuméré un ensemble de mesures visant à concrétiser la vision du gouvernement en matière de promotion de l’agriculture biologique.
Des services veterinaires
Les services principaux fournis par cette division sont les suivants:
Service d'insémination artificielle pour des vaches, sur demande auprès du siège ou de tout bureau régional.
Diagnostic de grossesse pour des vaches.
Traitement des maladies des animaux et des vêlages difficiles chez les vaches, les chèvres, les ovins, les porcs et les volailles.
Service de 24 heures concernant principalement les bovins, les chèvres, les porcs et la volaille. Un vétérinaire est disponible pour assister aux cas qui sont référés à la division tard dans la nuit.
Diagnostic en laboratoire des maladies au Animal Health Laboratory de Réduit. Les éleveurs de bovins, de porcs et de volailles peuvent apporter du matériel ou des spécimens (par exemple des oiseaux malades ou morts pour une enquête pendant les heures de travail).
Stérilisation de produits animaux (par exemple peaux d’animaux, plumes de paon, etc.) importés ou destinés à l’exportation.
Vente de vaccins.
Distribution de médicaments à tous les petits éleveurs, au quartier général ou dans les bureaux régionaux.
Contrôle antiparasitaire
Les services principaux fournis par cette division sont les suivants:
  • Prevention of entry and establishment of exotic pests
  • La prévention de l'entrée et de l'établissement de parasites exotiques
  • La recherche et le développement de programmes de lutte antiparasitaire sûrs et durables
  • La mise en œuvre de programmes d'action pour la protection des végétaux
  • La protection de l’économie agricole et l’écosystème du pays de l’introduction et de la mise en place de ravageurs destructeurs, en tant que première ligne de défense
  • La surveillance et la gestion des parasites existants et nouvellement introduits
  • L’entretien et l’amélioration de la sécurité des plantes
  • La promotion de la lutte biologique en tant que méthode de lutte antiparasitaire plus sûre
  • La provision des services de protection des végétaux
Agricultural Chemistry Division
L’Agricultural Chemistry Division fournit des services d'analyse chimique de matériaux agricoles tels que le sol, les plantes, les engrais, les aliments pour animaux et le fourrage, le compost, le fumier de ferme et l'eau pour divers paramètres tels que les nutriments majeurs et mineurs et la composition nutritionnelle. L’analyse chimique a pour but d’aider les producteurs (planteurs) et les agriculteurs à déterminer la fertilité du sol, la qualité de l’eau pour l’irrigation, l’état minéral des plantes / feuilles / légumes et la valeur nutritionnelle de l’alimentation animale et fourrage.

L’Agricultural Chemistry Division opère un laboratoire fournissant des services d’appui analytique (analyse chimique) aux communautés agricoles et aux éleveurs. La Division délivre également des licences pour la vente en gros et au détail d'engrais chimiques.
Division Horticulture
La division horticulture produit des semences de plus de 30 espèces de cultures légumières pour la communauté des planteurs et le public. Les cultures de semences sont cultivées dans différentes stations des divisions agronomie et horticulture, où des normes de production strictes et spécifiques sont respectées. Après la récolte, les grains sont envoyés à la station d’expérimentation de Barkly pour être traitées, testées, emballées et stockées. Les semences avec le standard de germination prescrit sont distribuées à différents points de vente, y compris la station d’expérimentation de Barkly pour vendre à la communauté des planteurs et au grand public.

Les semences de certaines cultures telles que les haricots, la laitue et l'oignon sont vendues sur un système de coupons permettant aux producteurs éligibles de contacter leurs bureaux régionaux de vulgarisation (FAREI) pour obtenir les coupons nécessaires. Les autres semences de légumes sont vendues sur un système ouvert aux producteurs dont la surface de culture est inférieure à 1 arpent, au-dessus de laquelle un certificat authentique du service de vulgarisation (FAREI) est obligatoire.